La plagiocéphalie du nourrisson, apport de l’ostéopathe

La plagiocéphalie désigne une déformation de la boîte crânienne du nouveau-né. Elle se distingue de la crâniosynostose qui est une fermeture prématurée des sutures crâniennes dues à des facteurs génétiques ou métaboliques. Une action en douceur pratiquée par un ostéopathe contribuera à corriger la déformation.

ostéopathe bébé plagiocéphalie du nourrisson

La plagiocéphalie touche environ 10% des enfants en dessous de 6 mois. Elle est dite fonctionnelle puisque cette déformation apparaît en raison de contraintes anormales sur la tête de l’enfant au cours de la vie utérine, lors de l’accouchement ou encore lors des premiers mois de vie.
 

Les causes de la plagiocéphalie fonctionnelle

Durant la vie utérine, malformations utérines, grossesses multiples, hypertonicité abdominale peuvent être responsables de contraintes anormales sur le crâne du fœtus.

Lors de l’accouchement, une malposition fœtale, l’usage de forceps ou de ventouse obstétricale peuvent également générer des contraintes crâniennes pour bébé.

Enfin, après la naissance, une posture de sommeil sur le dos (décubitus dorsal) systématique contribue à l’apparition d’une plagiocéphalie occipitale, la plus fréquente des plagiocéphalies. Une rotation passive du cou limitée à la naissance (torticolis congénital), une préférence positionnelle, des périodes d’éveil sur le ventre moins de trois fois par jour et un taux d’activité limité  sont également des facteurs influençant la déformation crânienne. 

Ses  conséquences  pour le nourrisson

La première conséquence est esthétique (asymétrie crânienne, asymétrie faciale) , mais, en fonction de la localisation du méplat, des conséquences neurologiques (minimes) , auditives, psychomotrices (retard d’acquisition), et sur la sphère buccale (articulation temporo-mandibulaire) peuvent apparaître.

Évolution des plagiocéphalies  fonctionnelles

Si aucun traitement n’est proposé, trois quart des enfants souffrant de plagiocéphalie après 18 mois la garderont.

Les traitements

Les mesures préventives au quotidien

  • Encourager et stimuler les rotations de tête des deux côtés lors de l’alimentation, des jeux d’éveil, et alterner la position de la tête lorsque le nourrisson est couché sur le dos.
  • En cas de préférence positionnelle, solliciter l’autre côté.
  • Éviter les pressions sur le méplat durant le sommeil en adaptant la position du nourrisson
  • En phase d’éveil, sous surveillance, plusieurs fois par jour et pendant quelques minutes , positionner l’enfant sur le ventre pour développer sa musculature axiale postérieure.
  • Porter l’enfant dos à soi, pour développer sa curiosité du monde extérieur et pour lui permettre des rotations de tête bilatérales.

Votre ostéopathe pourra adapter et préciser ces mesures en fonction de votre enfant.

L’ostéopathie

L’ostéopathie est un recours efficace en cas de plagiocéphalie. Votre ostéopathe, après un examen clinique approfondi et tout en douceur, agira à deux niveaux: au niveau local, il travaillera sur les éventuelles dysfonctions crâniennes et s’assurera qu’il n’y a aucune impaction sur les sutures crâniennes.

Au niveau global, il recherchera et traitera les éventuelles adaptations posturales en rapport avec les dysfonctions (ATM, colonne, bassin etc..) Il contribuera ainsi à éviter les positions préférentielles du petit qui entretiennent la plagiocéphalie.

Enfin, il vous donnera des conseils adaptés à votre enfant et à ses spécificités.

Par Nicolas Fossoy, ostéopathe D.O, consultation au cabinet boulevard Périer 13008 Marseille.